30 septembre 2019

Des drones pour optimiser l’exploitation des carrières

 

En juin dernier, le BRGM, l’opérateur de drones INFOGEO et l’exploitant de Pouzzolanes des Dômes se sont associés pour tester en conditions réelles une nouvelle méthode de reconnaissance géophysique de gisements de pouzzolanes, couplée à des levés conventionnels au sol. Cette synergie a été initiée grâce au dispositif Extra&Co, porté par des organismes de recherche publique (les instituts Carnot ISIFoR, BRGM, ICÉEL et M.I.N.E.S), qui vise à accompagner les entreprises dans leurs projets de Recherche-Développement-Innovation dans le domaine des ressources minérales et énergétiques du sous-sol.

A l’origine de ce projet, une collaboration avec INFOGEO débutée en 2017 pour développer une palette d’outils d’acquisition de géophysique aéroportée sur porteurs légers et ultralégers. Après une première phase de tests de mesures magnétiques sur drone, il est apparu indispensable de corriger les perturbations magnétiques induites par le drone sur les mesures. « Nous nous sommes tournés vers les chercheurs du BRGM pour développer un algorithme de traitement des données adapté car ils ont une forte expérience dans ce domaine. Nous recherchions également un « terrain de jeu » pour évaluer le nouvel outil développé en conditions réelles », indique Emmanuel Pizzo, fondateur d’INFOGEO.

Justement, lors d’une visite de sa carrière fin 2018, l’exploitant de Pouzzolanes des Dômes confie à un géologue du BRGM sa volonté de mieux connaître son gisement afin d’en optimiser l’exploitation et de mieux maîtriser la qualité des matériaux extraits. « Nous nous intéressions déjà à ce que pouvaient nous apporter les méthodes géophysiques au sol dans ce domaine. Nous avons donc accueilli à bras ouverts le BRGM et INFOGEO pour effectuer un levé magnétique aéroporté sur notre carrière et pouvoir comparer les données obtenues à celles récoltées par les mesures au sol », explique Sébastien Masclet, directeur technique de Pouzzolanes des Dômes.

C’est l’équipe d’animation du dispositif Extra&Co qui a permis de faire le lien entre les deux acteurs. En intégrant ce sujet à ces deux plateformes R’GEOPHY et TER’GEOPHY, le dispositif a également permis de créer une synergie géophysique sol-aéroportée innovante au sein du BRGM. David Dessandier, directeur adjoint du dispositif, précise que « chaque projet mobilisait indépendamment un stagiaire, encadrés par des équipes scientifiques et techniques du BRGM différentes. Toutefois il nous a semblé que chacun sortirait gagnant si nous faisions converger les deux sujets en rapprochant les équipes et nos partenaires industriels ».

Grâce à ces travaux, INFOGEO a validé l’outil de correction des données magnétiques, ce qui laisse augurer un emploi plus large des drones pour l’acquisition de données de géophysique aéroportée.